Retour à l'article normal

UNSA Éducation Pays de la Loire

 Article publié le mardi 15 décembre 2020
 par Anne Lasne.

Compte-rendu du CDEN du 14 décembre 2020

LE CDEN a été reporté car le quorum était non atteint.

Début à 18 h 00, 20 participants.

Validation du PV du CDEN précédent à l’unanimité.

Définition du périmètre de recrutement du nouveau collège public à Loireauxence : pour alléger le collège d’Ancenis (environ 1000 élèves) à la rentrée 2021. Environ 150 élèves iront à Loireauxence, avec la possibilité pour les 3ème de rester sur l’actuel collège.

Modification du périmètre de recrutement des collèges Pierre de Coubertin à Legé, René Bernier et Îles de Loire à Saint-Sébastien–sur-Loire : René Bernier capacité 700, mais pas loin de la jauge. Des modulaires seront installés en février 2021.
Vote à l’unanimité.
Ce nouveau collège permettra d’accueillir des élèves actuellement scolarisés dans le Maine et Loire.
Incidence sur le mouvement des enseignants : réponse du DASEN : c’est une seule académie, pas de difficulté d’affectation.

Sur les collèges de Rezé : en discussion avec la mairie sur les 3 collèges. Observation sur le collège de la Petite Lande.
Discussion avec le maire de Pont-Saint-Martin pour proposer aux familles de cette commune d’aller au collège de Saint Philbert de Grandlieu.

Collège le Gallilée à Blain : nuisances sonores dues aux travaux, mais cela rentre dans l’ordre petit à petit.

Collège Pierre de Coubertin à Legé : le département de la Vendée, souhaite rattacher la commune de Saint Etienne du Bois, actuellement dans le périmètre de ce collège, au collège à Aizenay, pour que tous les collégiens vendéens soient inscrits en Vendée (une dizaine d’élèves par division). Validé à l’unanimité.

Motion FSU : dégel du point d’indice, restitution des moyens dans le second degré : 11 abstentions 9 pour. UNSA Education s’est abstenue, car nous n’avions pas connaissance de cette motion avant le CDEN et nous n’avons pu en discuter en conseil syndical.

L’Indemnité Représentative de Logement : enveloppe que le Préfet a pour payer les instituteurs non logés : reste inchangée. 2246 €/an pour un célibataire. 2800€/an quand charge de famille. Moins de 20 instituteurs sur le département.

Nos questions :
Téléphone professionnel (déjà demandé au précédent CDEN) : Monsieur le DASEN avait dit qu’il mettrait cela à l’étude. Dossier qui n’a pas avancé, car réunions prévues avec les maires annulées.

Semaine de 4 jours : un courrier du DASEN signé le jour même en direction des maires leur demandant s’ils souhaitent continuer leur expérimentation. Les organisations syndicales ont demandé si ce n’était pas la prérogative du conseil d’école et ont demandé au DASEN d’envoyer un courrier aux différentes écoles sur ce sujet.

Contrat local d’accompagnement : ne seront touchés ni les écoles ni les collèges en REP et REP+ pour la rentrée 2021. Cette expérimentation se fera sur les écoles orphelines, sur des données sociales, économiques ou d’évaluations nationales. Il y aura une allocation supplémentaire de postes, mais le DASEN ne sait pas combien. Le calendrier de travail n’est pas fixé, et le travail reste actuellement interne à l’Education Nationale, les maires n’ayant toujours pas été sollicités.

Cas d’élèves retirés de leurs familles pris en charge par l’ASE sans scolarisation : le DASEN explique que « très peu d’élèves sont dans cette situation. C’est à la marge. Cela s’explique par un très bon travail du Conseil départemental et de l’Education Nationale. Cela reste cependant un dossier complexe et onéreux. »

Comité d’école inclusive : les organisations syndicales ont posé la question de savoir qui siégeait : le DASEN répond que l’administration est en train de travailler sur la constitution du comité.

Scolarisation des enfants à domicile est en augmentation. Cela s’explique en particulier par le rejet du port du masque. Dans le premier degré pour l’ensemble de l’année scolaire 2019 2020 : 489 demandes. Pour 2020 /2021, 686 demandes pour le premier trimestre.

Non remplacement des enseignants dans les classes et recrutement des contractuels : réponse du DASEN « oui il existe des classes non remplacées, surtout des personnes vulnérables ou des congés longs (maternité). »
Pour les contractuels il est prévu 65 emplois dans le premier degré, plus les AED au collège. Aujourd’hui, 15 contractuels ont été recrutés. » . Leur formation sera courte, car recrutement de courte durée.

COVID : selon l’ARS : indicateurs en baisse. Aujourd’hui dans le premier et le second degré public et privé 50 élèves positifs, 4 classes fermées dans le second degré, 13 personnels positifs, 24 en éviction.

Classes de découvertes : le DASEN n’interdit pas les classes de découverte, mais demande à ce que les structures écrivent un document les engageant concernant les gestes barrières, et le remboursement total du séjour (en période de covid seulement), afin que les directeurs ne soient pas en difficulté face aux familles.