Accueil > Agir pour vous localement > Département de la Mayenne > CDEN du 9 novembre 2017

CDEN du 9 novembre 2017

Article publié le vendredi 10 novembre 2017
  • Version imprimable

Compte rendu Unsa Education 53

Ici plus d’informations sur le rôle de ce Conseil départemental.

Le CDEN de novembre est consacré aux bilans des rentrées 1er et 2nd degrés. Y sont rappelés par le Dasen les objectifs ministériels et académiques, les mesures prises tant dans le 1er que dans le 2nd degré. C’est l’occasion d’échanges entre les membres du Conseil sur les choix politiques et éducatifs réalisés.

Voici quelques interventions et commentaires de l’Unsa Education 53 :

- la rentrée 1er et 2nd degrés : l’Unsa
Education estime que la rentrée politique n’a pas été réussie du tout.
Ceci est dû à l’activité du nouveau ministre de l’Education , qui a fait
le contraire de ce qu’il avait annoncé, à savoir ne pas vouloir
bousculer les choses en cours. Les personnels ont cependant eu droit à
une multitude de déclarations et de décisions politiques. Outre le fait
d’exaspérer les personnels d’éducation et d’enseignement, qui aspirent à
la nécessaire sérénité pour travailler, le contenu de ces dernières ne
peut qu’inquiéter l’Unsa Education.

En effet, alors même que le ministre s’affiche comme un adepte de
l’évaluation, les mesures concernant les rythmes scolaires , la réforme
du collège, ont été prises sans aucune vraie évaluation préalable des
dispositifs existants ; l’accent mis sur le retour des évaluations en CP
et en 6ème a pu laisser croire que rien n’était fait
jusqu’alors ; le dédoublement des CP, qui doit se poursuivre au CE1, se
fait, nationalement, sur les moyens pris aux dispositifs Plus de maîtres
que de classes. Au bout du compte, l’Ecole et ses personnels se
trouvent bousculés, à nouveau.

- les emplois aidés : la diminution drastique des emplois aidés peut
impacter les écoles lorsque les mairies s’appuient sur ces emplois pour
les missions Atsem et périscolaires.

- les moins de 3 ans : le pourcentage des très jeunes enfants
scolarisés à l’école maternelle publique mayennaise ne cesse de
baisser : 7,96% à la rentrée 2017 contre 11,51 à la rentrée 2012. En
revanche, l’école privée affiche à chaque rentrée des chiffres bien
supérieurs. Il semblerait donc que le service public ne réponde pas aux
besoins départementaux. Le Dasen répond que les chiffres, lorsqu’ils
sont étalés sur l’année, montrent qu’il n’en est rien. Pour autant, cela
n’explique pas la baisse en pourcentage.

- la carte scolaire : le Dasen souhaite garder de la souplesse dans l’élaboration de la carte scolaire 1er
degré et donc se garder la possibilité de fermeture à la rentrée. Pour
l’Unsa Education 53, cette politique génère de l’inquiétude permanente.
Les fermetures énoncées en février puis les ouvertures en septembre dans
les mêmes écoles montrent que la politique à flux tendu n’est pas une
politique satisfaisante dans l’Education.

Pour information, voici un graphique sur l’évolution des effectifs en Mayenne sur les 5 dernières années :



 
 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP