Accueil > Agir pour vous localement > Département du Maine et Loire > Compte rendu du CHSCT D49 du 13 janvier 2021

Compte rendu du CHSCT D49 du 13 janvier 2021

Article publié le vendredi 29 janvier 2021
  • Version imprimable

La commission est présidée par le DASEN, M. DECHAMBRE

Représentants des personnels : 1 UNSA Education – 4 FSU – 1 FO – 1 SGEN

Déroulé du CHSCT-D :

I) Situation sanitaire dans le 49 :

BILAN au 13 janvier 2021 :

DASEN :

Lors de cette rentrée d’après fête de fin d’année, à J+7, il n’y a pas eu de rebond épidémique dans les établissements scolaires du 49.

Les établissements scolaires ne semblent pas, pour l’instant, des lieux de contamination.

50% des élèves de lycée sont accueillis par alternance. La quasi-totalité des élèves de terminale.

1 école de maternelle est touchée par une fermeture « non officielle ». Par mesure de précaution, il a été demandé aux élèves de cette classe de rester chez eux. Les collègues, eux, viennent à l’école. La fermeture officielle de cette classe est à l’étude, suivant les résultats des tests à venir.

Au 08 janvier 2021 :

  • 1 classe « fermée » (dans le 1er degré)
  • 48 élèves en éviction
  • 27 élèves testés positifs
  • 4 agents testés positifs
  • 1 cas-contact

AUTO-CONFINEMENT des élèves fin décembre

Organisations syndicales (OS) : Les deux derniers jours de classe de décembre ont été très mal vécus par les enseignants et la décision du 1er ministre a pu être ressentie comme du mépris vis-à-vis d’une profession déjà largement sollicitée.

Le Premier ministre ayant annoncé la possibilité de ne pas envoyer leurs enfants à l’École jeudi 17 et vendredi 18 décembre pour les familles faisant le choix de l’auto confinement.

 

DASEN : Il n’y a pas eu de mépris de la part du 1er ministre en faisant ces annonces mais une volonté d’anticiper les retrouvailles de fin d’année, dans les familles, dans les meilleures conditions sanitaires possibles.

 

UNSA Education : Ces annonces ont été effectivement très mal perçues par les collègues pour plusieurs raisons :

D’abord, cette annonce a été faite, à nouveau, dans les médias, sans concertation et seulement quelques jours avant sa mise en place.

Ensuite, elle s’est faite au détriment de tout le travail pédagogique mis en place en cette fin d’année : fin des projets en cours, remise des cahiers, des livrets…

Enfin, si l’on demande aux familles de garder leurs enfants à la maison par mesure de précaution avant les fêtes, nous sommes en droit de nous poser la question de la circulation du virus au sein des établissements scolaires.

Lire les communiqués du SE-UNSA et de l’UNSA Education sur ce sujet

MASQUES

OS : Quand recevrons-nous de nouveaux masques ?

DASEN : Chaque personnel recevra 6 masques, lavables 50 fois, et ce, jusqu’à la fin de l’année.

Le DASEN doit tenir informés les représentants des personnels dès réception des lots.

TESTS

OS : Qu’en est-il des tests de dépistage pour les enseignants ?

DASEN : Les personnels de l’Education Nationale volontaires vont pouvoir se faire tester par zone :

  • 1ère zone (CHOLET) : A partir du jeudi 14 janvier au lycée Renaudot
  • 2ème zone (ANGERS) : semaine du 18 au 22 janvier au collège Renoir
  • Autres zones : à définir…

Les personnels recevront un mail leur précisant les jours et les créneaux horaires sur lesquels ils pourront venir se faire tester.

Pour rappel, les personnels de l’Education Nationale sont toujours prioritaires pour se faire tester dans n’importe quel centre de dépistage.

VACCINS

OS : Qu’en est-il de la vaccination pour les enseignants ?

DASEN : A ce jour, il n’y a pas de consignes particulières pour la vaccination des personnels de l’EN.

Points particuliers

  • Des ATSEM de PS ont eu des masques inclusifs par la mairie d’Angers. D’après plusieurs témoignages de collègues, ils ne sont pas pratiques (buée, lavage contraignant).
  • La température de certains établissements laisse à désirer au retour des vacances en hiver. Le DASEN s’engage à contacter les mairies pour pallier ce problème récurrent.

II) Etude des fiches RSST :

Rappel de l’UNSA EDUCATION : 

L’UNSA EDUCATION rappelle que les fiches RSST dématérialisées permettent d’informer l’administration et les membres du CHSCT-D rapidement.

Des réponses sont souvent apportées rapidement.

Les ficheS RSST dématérialisées sont un moyen d’identification des problèmes et de dialogue. Ces fiches doivent être factuelles. Elles sont reçues et lues par le supérieur hiérarchique et les membres du CHSCT-D 49 instantanément.

Il ne faut pas hésiter à s’en servir : voir ici

 

  • UNSA Education : Nous avons soulevé le problème du soutien des collègues par leur hiérarchie.

Lorsque des collègues sont insultés, menacés ou même qu’un groupe conséquent de directeurs écrivent collectivement leur mal-être à leur IEN, ils attendent le soutien, voire, au minimum, une réponse de celui-ci.

Dans un contexte de stress et de fatigue lié au COVID, suite aux événements dramatiques de novembre dernier, les enseignants demandent à être soutenus et protégés par leur hiérarchie.

Sans stigmatiser l’ensemble des IEN du département, il reste encore quelques situations où le « pas de vague » persiste.

A l’UNSA Education nous avons l’espoir qu’un jour les rapports entre les différents personnels de l’EN se passent sereinement dans l’intérêt de tous.

DASEN : Nous avons toujours mené ce travail auprès des IEN. Au niveau de la DSDEN, c’est aussi cette volonté de travailler main dans la main qui prédomine.

 

  • OS : Des collèges sont sous tension. Quelles sont les suites à apporter ?

DASEN : Si les tensions persistent après plusieurs médiations, une enquête peut être diligentée afin d’en connaître les causes profondes.

Bien souvent, les tensions dans les collèges naissent d’un changement de direction. Un travail est fait en amont sur la formation des chefs d’établissement et de leurs adjoints.

Mme Huhardeaux (ISST : Inspecteur Santé et Sécurité au Travail) : On peut aussi faire appel au référent médiation (Nantes) ou au psychologue du travail.

Le médiateur académique : pour en savoir+

III) AVIS émis par les représentants du personnel :

  • 1er avis :

"L’organisation du temps de travail est constitutif des conditions générales de travail. Ainsi, l’aménagement horaire et/ou hebdomadaire d’une organisation du travail a des répercussions sur les conditions d’exercice et de santé des personnels et doit, à ce titre, pouvoir être traité dans le cadre du CHSCT.
Les différentes réformes concernant l’organisation du temps scolaire ces dernières années ont modifié profondément les conditions de travail des personnels des écoles, comme l’attestent les témoignages de la profession auprès de leurs représentants syndicaux.
Les représentants du personnels au CHSCT Départemental demandent que l’avis des enseignants soit systématiquement pris en compte lors des réflexions et des décisions concernant l’organisation du temps scolaire dans toutes les communes du département
."

VOTE : 6 POUR (1 UNSA Education – 4 FSU – 1 SGEN)- 1 ABSTENTION (FO)

- Rythmes scolaires

- Dispositif de formation en constellation (Lire notre article ici)

- Conditions de travail des AESH dans le contexte sanitaire et les PIAL

VOTES sur chaque avis : POUR (1 FO– 4 FSU – 1 SGEN) - CONTRE (UNSA Education)

Une communication d’un bilan chiffré de la crise est faite tous les vendredis aux membres du CHSCT-D.

 Les CHSCT-D se tiendront toutes les 4 à 5 semaines durant cette période de crise sanitaire.

 

Pour l’UNSA Education, Nicolas Bonnot

Documents joints



 
 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP